U comme Unknown World

vol10-u-une.jpg

Il fut un temps où le principal péril pour l'humanité n'était pas le réchauffement climatique assorti de l'effondrement écologiquement mais tout bêtement la bombe atomique. Il fut un temps où l'on se disait qu'aller se planquer dans les profondeurs terrestres était une bonne idée : c'est là l'idée de base de Unknown World, petit film de science-fiction signé Terry O. Morse inspiré (lointainement) de Voyage au centre de la Terre

Lire l'article »

T comme Top Ten Hits of the End of the World

vol10-t-une.jpg

Rappelez-vous 2012 et ses angoisses de fin de monde… Prenant le parti d'en rire, Prince Rama — duo de synth-pop aux influences bollywoodiennes et psychédéliques — a imaginé dix groupes fictifs disparus le 21/12/2012 pour un Top Ten Hits of the End of the World. Cataclysmique ?

Lire l'article »

S comme Summa Technologiae

vol10-s-une.jpg

Après avoir parlé en long et en large (et surtout de travers) de l'œuvre romanesque de l'immense Stanislas Lem, il est temps d'aborder le versant théorique de sa bibliographie. Tant qu'à y être, autant le faire avec son grand œuvre  l'imposante Summa technologiae, ensemble de réflexions sur les technologies, les sciences, la cybernétique, et l'humanité. Un ouvrage aussi visionnaire qu'ardu… auquel on n'a pas forcément tout compris.

Lire l'article »

R comme Rain Temple

vol10-r-une.jpg

Les choses arrivent parfois à contretemps… Ainsi la véritable bande originale de Blade Runner 2049 n'est pas celle de Benjamin Wallfisch et Hans Zimmer… mais un album paru un an plus tôt, Rain Temple, œuvre du duo 2814, qui réinvente au passage la vaporwave…

Lire l'article »

Q comme Quand ton cristal mourra

vol10-q-une.jpg

Pour mieux fêter la nouvelle année, l'Abécédaire se propulse 98 ans dans le futur, en 2116, époque où l'espérance de vie est volontairement limitée à 21 ans. C'est là le postulat de Quand ton cristal mourra, roman de William F. Nolan & George C. Johnson, adapté au cinéma sous le titre L'Âge de cristal. Une solution pour lutter contre la surpopulation ?…

Lire l'article »

P comme Pale Blue Dot

vol10-p-une.jpg

En 1994, l'astronome Carl Sagan publiait Pale Blue Dot, un essai invitant à réfléchir à la place (infime) de l'humain dans l'Univers. Une quinzaine d'années plus tard, le musicien Benn Jordan lui rendait hommage avec son album éponyme. Tant qu'à parler de Jordan, on évoque son album The Ninth Planet, et tant qu'à parler de neuvième planète, on évoque aussi le cathartique Planet 9 de Rose McGowan.

Lire l'article »

O comme Oversteps

vol10-o-une.jpg

Sans frémir, poursuivons l'exploration de la passionnante et ô combien exigeante discographie d'Autechre. Après un ambitieux Quaristice, leur dixième album, Oversteps et son complément, Move of Ten, proposaient en 2010 une autre approche, plus organique… voire, peut-être, plus optimiste ?

Lire l'article »

N comme No Blade of Grass

vol10-n-une.jpg

Après La Fin du rêve et Le jour où la Terre prit feu, continuons gaiment à voir de quoi demain sera fait… hier. Et en supposant qu’il y ait un demain. Raison pour laquelle on lit No Blade of Grass (alias Terre brûlée), roman post-apocalyptique de John Christopher, et l'on visionne son adaptation par Cornel Wilde.

Lire l'article »

M comme Musick to Play in the Dark

vol10-m-une.jpg

« Does your madness shine bright? » À la fin du siècle dernier, John Balance et Peter Christopherson du groupe Coil proposaient avec les deux volumes de Musick to Play in the Dark une musique proprement lunaire. Ça tombe bien, on entre dans les jours les plus sombres de l'année : l'occasion parfaite pour se plonger avec délices et effroi dans un double album sans équivalents.

Lire l'article »

L comme Liquid Sky

vol10-l-une.jpg

Sex, drugs and new wave. On replonge dans une époque où l'on craignait moins la fin du monde et le sida, avec Liquid Sky, ovni cinématographique de Slava Tsukerman…

Lire l'article »

K comme Kesto (234.48.4)

vol10-k-une.jpg

Avec Kesto (238:48.4), on se lance dans une épreuve d'endurance. Cinquième et quadruple album du duo finlandais d'electro Pan Sonic, Kesto passe par divers états, du plus bruitiste au plus aérien, en une manière d'imposante synthèse… De quoi se râper les tympans façon toile émeri avant de s'irradier l'encéphale ?

Lire l'article »

J comme Le Jour où la Terre prit feu

vol10-j-une.jpg

On connaît tous le jour où la Terre s'arrêta — qui ne tombe pas le même jour que celui des Triffides — mais connaissez-vous celui où la Terre prit feu ? Film pré-apocalyptique de Val Guest sorti sur les écrans anglais à l'automne 1961, Le Jour où la Terre prit feu propose une possible fin du monde causée par l'atome et dont les effets de réchauffement climatique apparaissent d'une pertinence et d'une clairvoyance douloureuse…

Lire l'article »

I comme IOLET::Music from the world of Anathem

vol10-i-une.jpg

Après l'Horloge du Long Maintenant, on continue à s'intéresser au temps long. Si Anatèm propose une magistrale illustration de ce projet d'horloge décamillénaire, le roman de Neal Stephenson et ses moines mathématiciens ont également inspiré un certain David Stutz pour créer IOLET::Music from the World of Anathem : à savoir, ce que pourraient chanter les avôts du roman… Le tout sans oublier notre chauve favori.

Lire l'article »

H comme L'Horloge du long maintenant

vol10-h-une.jpg

Aborder le temps long, dans le but de la perpétuation du savoir en dépit des aléas de l’Histoire. Quoi de mieux pour cela qu’une horloge géante, adossée à une bibliothèque répertoriant l’ensemble des connaissances humaines. Voilà ce qu'expose Steward Brand dans son essai L'Horloge du Long Maintenant, projet auquel ont collaboré des gens comme Brian Eno et Neal Stephenson et destiné à défier — humblement — les siècles…

Lire l'article »

G comme Das Geheimnis des Transpluto

vol10-g-une.jpg

Que serait un tour d'Abécédaire sans un détour par l'Allemagne de l'Est ? On continue notre recherche de la perle rare (on en a trouvé une avec Magma am Himmel de Carlos Rasch) en s'intéressant à Das Geheimnis des Transpluto de Lothar Weise. Au programme des réjouissances : une autre dixième planète, des gentils aliens, des pourritures capitalistes, et une explosion atomique. Boum.

Lire l'article »

F comme La Fin du rêve

vol10-f-une.jpg

Après la bouffée d'optimisme d'Écotopia, vous reprendrez bien un peu de noirceur ? La Fin du rêve, roman posthume de l'auteur américain Philip Wylie, proposait en 1972 une fin de l'humanité au pessimisme ravageur, auxquels les temps actuels semblent hélas faire écho. Une œuvre testamentaire… et prophétique ?

Lire l'article »

E comme Écotopia

vol10-e-une.jpg

Écotopia, du « Éco- », du grec « oikos » pour signifier la maison ou le foyer, « -topia », du grec « topos » pour le lieu. Un lieu où il ferait bon vivre. S’il existait. C'est là que nous invite Ernest Callenbach, dont son essai déguisé en roman, Écotopia, tout récemment réédité aux Éditions Rue de l'Échiquier. Quelques mots au sujet de ce roman en attendant d'en lire la critique dans le prochain numéro de Bifrost

Lire l'article »

D comme Les Décimales du futur

vol10-d-une.jpg

Le monde est sur le point de s'achever. Qui peut le sauver ? Qui, si ce n'est Jerry Cornelius, le Champion éternel imaginé par Michael Moorcock… Film basé sur Le Programme final, premier volume du quartet cornélien, Les Décimales du futur de Robert Fuest est également la seule et unique adaptation de Moorcock sur grand écran.

Lire l'article »

Playlist pour ceux qui sont tombés

Playlist pour ceux qui sont tombés

Pour vous immerger dans l'univers de Complainte pour ceux qui sont tombés, Gavin Chait nous a concocté une playlist aux sonorités africaines, à découvrir sur Deezer ou Spotify.

Lire l'article »

C comme Changing Planes

vol10-c-une.jpg

Qui apprécie les aéroports ? Pas grand-monde, et certainement pas Ursula K. Le Guin qui, avec Changing Planes, propose de changer d'avion… et de plan d'existence, par la même occasion. Un recueil thématique en forme de carnet de voyage, où l'auteure du cycle de Terremer nous emmène faire quinze escales étranges, exotiques et familières…

Lire l'article »

B comme Bleue comme une orange

vol10-b-une.jpg

« Pourquoi la planète est comme une nymphomane ? – Plus facile à chauffer qu’à refroidir. » Alors qu'on nous prédit un réchauffement climatique qui fera paraître tempérée la canicule de l'été 2018, relire Bleue comme une orange de Norman Spinrad, vingt ans après sa publication originale, tient de la nécessité. L'auteur américain y propose moins une climate fiction qu'un roman questionnant l'esthétique du faux…

Lire l'article »

A comme L'Arche de Monsieur Servadac

vol10-a-une.jpg

Poursuivons notre exploration de l’attachante filmographie de Karel Zeman, ce réalisateur tchèque qu’il n’est pas exagéré de qualifier de magicien tant ses œuvres, mariant les techniques, sont de petites merveilles d’inventivité, de poésie et d’humour… Au programme de ce billet, les deux derniers films en prises de vue réelles : L'Arche de monsieur Servadac et Le Dirigeable volé, l'un et l'autre d'après Jules Verne.

Lire l'article »

Bibliographie de Theodore Sturgeon

biblio-sturgeon-une.jpg

« Dans la mesure où la nouvelle est un art, Sturgeon est le nouvelliste américain par excellence. Qu’il écrive de la science-fiction relève d’un magnifique accident. » Voilà ce que disait Samuel Delany au sujet de l'auteur de Cristal qui songe. Nouvelliste aussi précieux que paradoxalement prolifique, Theodore Sturgeon voit ici son œuvre passée au crible de notre bibliographe fou, Alain Sprauel, pour compléter le numéro 92 de Bifrost lui rendant hommage en ce centenaire de sa naissance…

Lire l'article »

Objectif Runes en plus (Bifrost 92)

objr92-une.jpg

Face à un dossier Theodore Sturgeon particulièrement conséquent dans le Bifrost 92 et une livraison critique pas moins maigre, votre revue préférée délocalise une nouvelle fois une part des chroniques en ligne. Au sommaire de ce billet, des suites de série et des curiosités, des rééditions bienvenues et des nouveautés valant le coup d'œil…

Lire l'article »

Les lendemains qui chantent… vus d'hier

lendemains-une.jpg

Les lendemains qu'on nous promet ne risquent pas forcément d'être très chantants. Ce qui fait une bonne raison de se pencher sur ceux qui étaient envisagés, au début du XIXe siècle. En attendant la parution du Bifrost 92, on vous propose de vous pencher sur deux récentes parutions de la collection ArchéoSF de publie.net mettant à l'honneur différentes propositions d'utopies et autres anticipations révolutionnaires : Demain, les révolutions !, anthologie de Philippe Éthuin, et Une utopie moderne de H.G. Wells…

Lire l'article »

10 comme La Dixième Planète

vol10-10-une.jpg

L'Abécédaire repart pour un nouveau tour d'alphabet, placé sous le signe du nombre 10. Et pour bien commencer, quoi de tel qu'une excursion aux confins du Système solaire, à la recherche de la mythique dixième planète (enfin, en faisant comme si Pluton comptait encore). Charles-Henri Badet et Edmund Cooper l'ont trouvé, dans deux romans titrés La Dixième Planète et qui, malgré leurs différences, partagent quelques points communs…

Lire l'article »

Ijon Tichy

ijontichy-une.jpg

Émoi dans l’Institut Galactronique de Tichologie : un infâme albumineux a entrepris de rassembler les écrits du Lunar Excursion Module, autrement connu sous le nom de LEM, écrits centrés autour de la personne d’Ijon Tichy, afin d’écrire moult inepties à leur sujet. Voyages électriques, mémoires et autres réminiscences… vous saurez tout d'Ijon Tichy, y compris les aventures dont il est absent.

Lire l'article »

Z comme Zoe

vol9-z-une.jpg

Netflix a ponctué ce tour d'abécédaire, c'est une bonne raison pour terminer avec Zoe, long-métrage tout récent signé Drake Doremus et disponible sur la chaîne de streaming. Les robots peuvent-ils aimer ? Peut-on aimer un robot ? Voilà les questions auxquelles ce film avec Léa Seydoux et Ewan McGregor s'attache à répondre de façon un peu trop binaire…

Lire l'article »

Y comme Yellow Submarine

vol9-y-une.jpg

Il y a un peu plus de cinquante ans, un sous-marin jaune débarquait sur les écrans anglais et le monde ne fut plus jamais le même… Cinquante ans après sa sortie, on ré-embarque à bord du Yellow Submarine, dessin animé mettant en scène les Beatles dans une aventure joyeusement psychédélique — et par les temps qui courent, ça fait du bien.

Lire l'article »

X comme Xeelee: Vengeance & Redemption

vol9-x-une.jpg

Une petite dose de vertige ? La sortie récente de Retour sur Titan de Stephen Baxter fournit l'occasion parfaite de replonger le bout de son nez dans l'œuvre majeure de son auteur, à savoir le monumental cycle des Xeelees… dont le récent diptyque Vengeance/Redemption ne constitue rien de moins qu'un reboot

Lire l'article »