Qui bâtit les portails spatiaux ? Avant de pouvoir bénéficier d'un réseau hyperspatial, il faut bien que des gens se coltinent le gros œuvre. C'est là la mission laborieuse de l'équipage de l'Eriophora, vaisseau qui arpente les espaces interstellaire depuis des éons. Jusqu'au jour où l'Eriophora arrive en vue d'une sphère de Dyson constituée de matière organique : vivante, et intelligente selon toute apparence… Un texte vertigineux, couronné par le Hugo 2010, paru dans le Bifrost 61 et que nous vous proposons de (re)découvrir en attendant la sortie d'Au-delà du gouffre, recueil rassemblant les meilleures nouvelles de Peter Watts.