Laurent Kloetzer

Fil des billets

La Confirmation

kloetzer-confirmation-une.jpg

Cinquante-sept ans après le Satori, qui a provoqué la disparition des trois-quarts de l'humanité, les survivants continuent de s'organiser, vaille que vaille. Mais dans les Cévennes rôde la terrifiante Dame des moissons… Dans la lignée de Anamnèse de Lady Star, Laurent Kloetzer continue avec La Confirmation — couronnée par le Prix des lecteurs Bifrost 2016 — de bâtir sa description toute personnelle d'un futur post-apocalyptique à nul autre pareil.

Lire l'article »

Tea, coffee, me ?

kloetzer-tcm-une.jpg

Un mois de juillet placé sous le haut patronage de Laurent Kloetzer… Pour patienter d'ici la parution du Bifrost 83, dédié à l'auteur de Mémoire vagabonde et Anamnèse de Lady Star, et la réédition numérique de La Voie du cygne, nous vous invitons à (re)découvrir « Tea, Coffee, Me ? », nouvelle parue dans le numéro 48 de Bifrost et intégrée par la suite au roman CLEER. La première enquête de deux détectives de l'étrange dans un monde corporate…

Lire l'article »

Le fer, la neige et le sang

kloetzer-fer-neige-sang-une.jpg
kloetzer-fer-neige-sang-une.jpg

Longtemps avant les événements narrés dans Le Royaume blessé… Le roi barbare Kendall d'Harmorée a conquis l'orgueilleuse Atlantys, mais a fort à faire pour circonscrire ses ambitieux lieutenants. Tirée du Dit de l'errant, recueil de nouvelles partiellement inédites accompagnant son roman, Laurent Kloetzer nous offre un âpre fragment d'épopée, où le fer, la neige et le sang règnent en maître.

Lire l'article »

Mademoiselle Belle

kloetzer-mlle-belle-une.jpg
kloetzer-mlle-belle-une.jpg

Où, à l’occasion de la parution en numérique sur e-Bélial’ de Mémoire vagabonde de Laurent Kloetzer, le lecteur est invité à faire ou refaire connaissance avec son protagoniste, Jaël de Kherdan, bretteur de mots, séducteur patenté, Casanova de fantasy, ainsi qu’avec la mystérieuse Mademoiselle Belle, dans une nouvelle tirée de Petites morts, recueil récemment paru chez Mnémos. Où, lors de fêtes libertines, l’on flirte et l’on terrasse des monstres — fût-ce les siens…

Lire l'article »