henry-rien_ne_bouge-une2.jpg« Rêver à une nouvelle sur un hiver qui dure depuis vingt ans, un type qui trafique des incendies, un éloge de la glace par un type à ipad, et puis un meurtre au verglas, un nouillorque évidé, un bar à cocktail chichiteux, une promenade dans une forêt en flammes… Rester vivant. Tenir. L’hiver nous avale et nous noie de ténèbres. » En attendant de retrouver doublement Léo Henry au sommaire du Bifrost n° 74, découvrez « Rien ne bouge », une nouvelle inédite. Manière d'exorciser un hiver qui n'en finit pas…