Que crois-tu qu’il arriva ? (Hur gick det sen?), Tove Jansson (texte et dessins), traduit du suédois (Finlande) par Catherine Renaud. Glénat, coll. « p’titGlénat », 2009. 26 pp. GdF.

La création la plus fameuse de Tove Jansson, auteure finnoise d’expression suédoise, sont les Moumines (ou Moomins, la graphie change suivant les supports et les traductions), une adorable série de romans et comic strips pour la jeunesse, adaptés plusieurs fois en dessins animés ou film d’animation, pour le grand ou le petit écran — un film, Les Moomins sur la riviera, est sorti en février. Les histoires des Moumines s’adressent a priori en particulier à un jeune public (encore que certains textes tranchent par leur ton adulte, notamment Papa Moumine et la mer), mais les grands auraient bien tort de les dédaigner.

D’ailleurs, clamons-le en quelques mots : les Moumines, c’est excellent !

vol0-q-famille.jpg

Un univers et un imaginaire à nuls autres pareils, un ton plein de tendresse mais pas dénué d’ironie, mignon, intelligent, original, à mille lieues du formatage Disney. Les Moumines n’ont probablement pas en France tout l’écho qu’ils devraient avoir, mais cela viendra peut-être un jour. À Angoulême, une exposition leur est d'ailleurs dédiée jusqu'à octobre 2015.

vol0-q-livre.jpg

Que crois-tu qu’il arriva ? s’inscrit dans cet ensemble d’histoires. Publié en 1952, entre deux romans jeunesse Moumines, cet album n’a été traduit en français qu’en 2009 (et publié en même temps que la retraduction de l’album Qui va rassurer le tibou ?, autrefois paru sous le titre Qui va rassurer Tounet ?).

L’histoire est toute simple : Moumine le troll rentre chez lui avec un pot de lait, et lors de la traversée d’une forêt obscure, rencontre Mumla, qui ne sait plus où est passée sa jeune sœur, l’insupportable petite Mu. Partant à sa recherche, Moumine et Mumla vont croiser bon nombre de bestioles étranges au cours de leur route… et ressortiront grandi de leur aventure.

vol0-q-petitemu.jpg

Tove Jansson convoque dans cet album des figures récurrentes de son univers : Moumine le troll naturellement, protagoniste de la plupart des aventures, créature un tantinet timorée mais au cœur tendre ; Mumla, personnage qui n’a guère d’autre fonction que d’être la grande sœur attentionnée de la Petite Mu ; cette dernière, aussi minuscule que malicieuse et effrontée, se base sur la fillette que l’auteure a été (comme il me semble l’avoir lu quelque part). Sans oublier d’autres créatures, telles que les électriques hattifnattes ou l’Hémule. Le charme de l’univers des Moumines tient d’ailleurs beaucoup à cette profusion de créatures improbables, étranges mais jamais méchantes.

À la différence des romans ou des comic-strips, Que crois-tu qu’il arriva ? est entièrement illustré, le texte s’en retrouve réduit à la portion congrue. Chaque double page offre des compositions amples, avec une palette colorée réduite (noir, gris, blanc, plus deux autres couleurs différant selon les planches), jamais avares de petits détails.

vol0-q-foret.jpg

Ainsi relégué en périphérie des planches, le texte adopte la forme de petits poèmes, rimés, qui se concluent invariablement par cette phrase-là : « Et que crois-tu qu’il arriva ? » Manière d’inviter à tourner la page suivante, en plus du dispositif qui fait la particularité de l’album.

vol0-q-hublot.jpg

À savoir : des trous ! Cela, dès la couverture où un hublot, découpé dans le carton, invite à passer de l’autre côté. Chaque page comporte un découpage, laissant entrevoir la page suivante. La plupart du temps, l’aperçu de la page suivante est lié avec la page présente, moins en ce qui concerne la page précédente. Comme de juste, un trou de serrure conclut l’aventure…

En somme, une excellente porte d’entrée pour l’univers des Moumines.

vol0-q-serrure.jpg

Introuvable : non
Illisible : non
Inoubliable : oui