Mercredi 29 mai 2013

Pause en début d’après-midi pour un renouvellement de l’Opération Parpaings (voir post du jeudi 23). Neuf radis dans mon assiette du jour. Le temps est toujours aussi lamentable – et le jardin toujours aussi tristounet alors que ça devrait exploser de couleurs et de senteurs. Comme dit désormais le proverbe : « En avril ne te découvre pas d’un fil. Et en mai remets ton gilet ». Pas glop.

Vendredi 31 mai 2013

Pas tout à fait fini mon article – oublié que j’avais un rendez-vous en tout début d’après-midi, chez mon homéopathe, à Bordeaux. Deux fraises aujourd’hui (et une hier). Toujours aussi mûres et colorées, mais bien peu sucrées (cela étant, elles sont malgré tout meilleures que les saloperies triplixèlles au goût de plastique vendues dans le commerce). Qui s’en étonnera ?