A la télé, c’était les infos. Il y avait un défilé de manifestants contre le "mariage pour tous". Mon chat qui pionçait à côté de moi, mais visiblement d’une seule oreille, a alors levé la tête. Il s’est tourné vers moi et a demandé : « Ils vont nous emmerder encore longtemps, ceux-là ? Je croyais que les députés avaient voté avant-hier et que c’était une affaire classée. Ras les moustaches de voir sans arrêt l’autre demie-folle peroxydée ou les exhibitionnistes peinturlurés avec des plumes dans le cul ! ».

Il faut excuser mon chat : il n’est pas très diplomate dans sa manière de s’exprimer. Là, je crois qu’il faisait allusion à la nouvelle Jeanne d’Arc des cathos homophobes, la célèbre Frigide Barjot, et à des images d’archives rediffusées hier, sur la dernière Gay Pride. Mais bon, il faut dire que la télé, ça l’intéresse uniquement pour les pubs de bouffes pour chats, avec des minettes hyper canon qui s’en pourlèchent les babines d’avance. Le reste, il s’en tape. Tout le reste. La musique le fait fuir et quand j’ai essayé de lui faire lire de la Science-Fiction, le seul bouquin qui lui ait plu, ça a été Le Vagabond de Fritz Leiber – si vous voyez ce que je veux dire.

N’empêche que moi, en fin pédagogue, j’ai tout de même essayé de lui expliquer que le "mariage pour tous", certes on en a un peu marre de n’entendre parler que de ça, mais que, en même temps, c’est tout de même un réel progrès social !

Il m’a écouté avec un air distant… mais je sais que c’est sa façon à lui de donner le change, en réalité ce chat enregistre tout ce qu’on dit, et après il vous le ressort à coup de formules assassines. C’est pas mon chat pour rien. La preuve, quand il m’a dit :

« Si j’ai bien compris, les anti "mariage pour tous" les plus virulents, c’est les pratiquants de l’inceste à tous les étages ?

Comment ça ?

Ben, cette histoire de Dieu qui crée Adam et Ève et qui leur dit de se multiplier. Vu l’état actuel de surpopulation de la planète, faut bien qu’il y ait eu à l’origine surcopulation ! Les fils et les filles d’Adam et Ève ont bien été obligés de se niquer les uns les autres pour se reproduire, puisqu’il n’y avait pas d’autres humains. Et si tu veux mon avis, le père Adam a pas du trop se faire prier pour donner un coup de main à ses fils – enfin… de main, si l’on peut dire. Ça a du être la quéquette joyeuse pendant pas mal de générations, non ?

Eh bien, si l’on se réfère à la Bible stricto sensu, sans doute. Mais c’est une parabole. Faut pas prendre ça au premier degré.

Tu m’excuses, mais les troupes de la Barjot, on a tout de même un peu l’impression que c’est du genre à prendre tout au premier degré. Du moment que c’est écrit dans leur bréviaire : parole d’Evangile c’est parole de Vérité. Donc je confirme : c’est une religion basée sur l’inceste. Et ils osent la ramener pour de banales histoires de duels de quéquettes entre adultes consentants ? »

Là, je me suis dit : purée, ce chat est fou ! Et si jamais le modérateur du site sur lequel je poste mon blog lit ses délires, je vais me faire virer !

« C’est pas des délires, je te ferais dire. Tout en te rappelant que les chats sont télépathes, désolé ma caille ! Reprenons. Une fois, tu m’as expliqué que les humains avaient le droit de se marier entre cousins, c’est juste ?

Oui. Heureusement d’ailleurs, parce qu’à l’époque où les gens vivaient dans des petits villages et passaient toute leur vie au même endroit, si on n’avait pas pu se marier entre cousins, l’espère humaine aurait vite disparu !

Ouais. Remarque, ça n’aurait peut-être pas été un mal… vous êtes quand même les singes les plus tarés qu’il n’y ait jamais eu sur cette planète ! Mais bon, c’est une autre discussion. Alors je résume : tu pouvais déjà niquer ta cousine et vous reproduire, sans que ça gêne personne ?

Oui.

Maintenant, grâce au "mariage pour tous", tu vas pouvoir, sinon te reproduire, au moins niquer sans souci et même te marier avec ton cousin, alors ?

Euh… je suppose, oui.

Comme tu dis, c’est un grand progrès social ! (là, il ricane… avant de poursuivre). Mais tu ne peux toujours pas te marier avec ta sœur ? Tu peux la niquer, si ça reste discret, voire te reproduire si des fois tu tombes sur un préservatif défectueux, mais tu ne peux pas te marier ? En somme, exactement comme à l’époque d’Adam et Ève ?

Oui, mais c’est pas bien de niquer sa sœur ! C’est pas moral ! Ça se fait pas !

Niquer son cousin, c’est mieux ?

C’est pas pareil.

Ah bon ? Mais si t’étais obligé de niquer un des deux, tu préfèrerais niquer ton cousin ou niquer ta sœur ?

Je peux pas te répondre, j’ai pas de sœur !

Faux cul, va ! Je vais te dire, nous les chats, on pratique la copulation joyeuse, façon Adam et Ève, sans trop se poser de questions sur les liens familiaux. On croît et on se multiplie, comme le bon Dieu l’a ordonné. D’ailleurs, on est assez largement hétéro et on n’a pas le jus de quéquette tout délayé, comme de plus en plus d’humains, donc c’est pas trop difficile de se multiplier. On n’a pas de députés ni de lois pour nous dire ce qu’on doit faire. On n’a pas la télé ni de pubs pour nous dire ce qu’on doit acheter, pour être heureux. On ne bosse pas puisqu’on n’a pas besoin d’argent pour ne pas acheter des choses dont on n’a pas besoin. Juste on nique, on bouffe, on dort. Surtout on dort. Et c’est cool. En somme, c’est Nous les Enfants du Bon Dieu ! »

Et là-dessus, il s’est endormi. Pour de vrai, cette fois. Et moi, je me suis demandé si je n’allais pas me faire virer d’internet – ou si la moitié des lecteurs de ce blog n’allait pas m’envoyer des colis de briques en port dû, façon Harlan Ellison.