Après un beau début de matinée, le vent se lève et la pluie se met de la partie. Sur le coup de midi, je me précipite pour renforcer l’armature de la serre – de l’intérieur – car le vent la chahute trop à mon goût. Profité des accalmies pour construire un quatrième bac à plantation, cette fois uniquement avec des rondins (quatre rangs) de noisetier découpés sur mesure à la scie à bûches ; le tout maintenu avec des piquets épointés. J’avais prévu tout un programme de plantation et de semis pour ces deux derniers jours. Tant pis. Le soir venu, direction Bordeaux pour le week-end qui commence par des courses à la Biocoop. Samedi, ça sera cours de vielle à roue (pour ma chérie) et piano acoustique (pour moi – je possède une dizaine de claviers analogiques ou numériques, dont des machines très performantes… mais aucune ne possède la sensualité d’un vieux piano acoustique !), puis médiathèque de Talence. Et dimanche, on file sur le bassin – comme tous les bordelais qui n’ont rien de mieux à faire. Elle est pas belle, la vie ?