Virée chez mon pépiniériste local. Acheté un Boronia serrulata et un Sorbaria sorbifolia. Le premier est un arbuste originaire de la Nouvelle-Galles du Sud, état au sud est de l’Australie (la région de Sydney, je crois). Son aire de distribution d’origine est vraiment très réduite – mais la plante n’est pas en danger d’extinction, car elle a été acclimatée un peu partout. C’est une plante au feuillage persistant à installer en sol léger, sableux et un peu acide, à mi-ombre et qui craint le froid – il lui faut une température d’au moins 5°c., donc à rentrer en serre froide à l’automne. La floraison est spectaculaire, le Boronia serrulata n’est pas pour rien surnommé 'native rose' en Australie. Le Sorbaria sorbifolia est quant à lui originaire de Sibérie, où il prospère en lisière de forêt – le froid ne lui fait donc pas peur (jusqu’à -20°c, les doigts dans le nez). C’est un arbuste qui peut atteindre trois mètres de hauteur et drageonne d’abondance – donc gare à l’envahissement. La floraison n’est pas exceptionnelle (des petites fleurs blanches formant des panicules de forme pyramidale) et les feuilles sont caduques… mais le feuillage est magnifique, d’une extrême finesse et avec des reflets rouges. A planter dans un coin du jardin où elle se fait oublier, l’hiver venu, mais où sa renaissance printanière ne passe pas inaperçue.

Boronia serrulata :
jhb-mars13-boronia.jpg
Sorbaria sorbifolia :
jhb-mars13-sorbaria.jpg