Terminé l’assemblage et la reliure de l’album Saturne contre la Terre. Débroussaillé et coupé du bois. Félicie s’est trouvé un amoureux : je les entends piailler sur le toit de la grande – ou plutôt sur ce qui en reste car le toit s’effondre par morceaux, année après année. Il y a désormais une agitation quasi constante dans les grands lauriers – des merles y farfouillent je ne sais quoi, peut-être sont-ils en train de bâtir des nids ? Je retiens ma curiosité, ne voulant pas les déranger.

jhb-fevrier12-saturn1.jpg