Matinée plutôt fraiche passée à travailler sur l’architecture d’un projet de site personnel. Après-midi ensoleillé dédiée au jardin – bricolé deux grands châssis avec des parpaings et des portes-fenêtres de récupération. Voilà qui va accélérer le réchauffement de la terre. Si le beau temps s’installe durablement, je sèmerai de la ciboule et des radis en fin de semaine. Les pies sont revenues. Les oies continuent de défiler, loin là-haut. Cette nuit, deux chats se sont mesurés dans un duel de miaulements – il n’y a pas eu d’affrontement direct, sans doute faute d’un réel enjeu. Ce genre d’événement n’était pas arrivé depuis longtemps ; en son temps mon vieux matou faisait la loi dans le quartier et aucun jeune mâle n’osait s’aventurer sur le domaine. La roue tourne et il y a une place à prendre.