Journée train. Départ de Bordeaux à 10h40. Arrivée à Yverdon-les-Bains à 22h30. Avec changements à Lyon, Genève, Lausanne. Douze heures de voyage via quatre trains. Mes soirées à Yverdon sont mortelles, enfermé dans une chambre d’hôte avec une bouilloire pour seul équipement électroménager – passée la troisième tisane, le temps paraît bien long jusqu’au lendemain matin. Mais l’homme est perfectible : courant février, j’ai cassé ma tirelire pour acheter un ordinateur portable. Avant mon départ, mon frère a transféré sur le disque dur le pilote et les quatre-vingt épisodes des treize saisons de Barnaby, ainsi que plusieurs films plus ou moins récents. J’espère également pouvoir attraper au vol une connexion wi-fi locale.