Un lézard encore engourdi se réchauffe au soleil, immobile sur une feuille de peuplier morte, près d’un buisson de romarin. Pour le dessert, Anita a fait de la compote de pommes, parfumée avec un bâton de cannelle. Le chat est étalé de tout son long sur le banc de pierre, au fond du petit jardin de l’échoppe bordelaise. Dommage qu’on entende les voisins parler pour ne rien dire.