Le post-humanisme, au sens où l’entendent les prospectivistes et les écrivains de science-fiction, consiste en réalité à doter des infirmes d’une nouvelle panoplie de gadgets technologiques. Cette notion d’humanité augmentée est totalement illusoire. Le seul avenir pour homo sapiens réside dans le transhumanisme, c’est-à-dire dans une posture fondée sur la non-dualité. La prochaine mutation sera l’émergence de l’homme transversal. Et j’ai bien peur que la plus grande menace pour l’homme transversal soit l’homme ordinaire, avec son insupportable arrogance, sa certitude imbécile qu’il y a lui et le reste de l’univers, qu’il occupe une place privilégiée qui lui donne tous les droits, en bref toutes ces exhortations à dominer le monde issues du monothéisme. L’invention par l’homme d’un dieu créateur a instauré l’enfer sur la terre.