Seulement trois misérables degrés ce matin dans le chalet, ce qui est une bien mauvaise surprise. Après l’après-midi jardinage d’hier, en chemise sous le soleil, je m’attendais tout de même à un réveil moins glacial. Cela signifie que la température a continué de dégringoler au cours de la nuit. De fait, dehors tout est gelé. Je crois que depuis le début du mois, il aura gelé toutes les nuits. Un poudroiement blanc recouvre la planche sur laquelle j’ai apporté du compost, hier. La terre à nouveau crisse sous mes pas. En réalité, ce n’est pas tant le froid qui pose problème – je parviens, sinon à toujours l’apprivoiser, au moins à le maintenir à distance lorsqu’il est trop intense, lorsque je ne peux moi-même "devenir" le froid : c’est-à-dire me superposer à lui dans le même lieu et au même instant, l’accueillir en moi et ressentir au-delà. Je crois que c’est une conséquence pratique de la pensée non-dualiste : je n’ai quasiment jamais froid et n’attrape aucun de ces désagréments de santé que l’on associe au froid. Ce qui est difficile, ce sont les brusques changements de température. Cela va trop vite pour le corps. Cela va aussi trop vite pour l’esprit. J’ai repris le nettoyage des mimosas – séparé le feuillage et le tout petit bois (sur le tas de compost), les branches moyennes (elles rejoignent le bois qui sèche pour les flambées de l’hiver prochain), les grosses branches et les troncs que je dépose plus loin. Le bois de mimosa a un aspect des plus étranges. Il est veiné de vert sombre et de brun, de manière irrégulière – cela ressemble à des tronçons de serpents géants. Surtout, il émet un son très particulier quand on le frappe avec un autre morceau de bois – cela sonne presque creux, avec de nombreuses et riches harmoniques dans les hauts-médiums. Cela fait longtemps que j’ai envie d’utiliser ce bois pour confectionner des instruments de percussion : un jeu de tubular bells, peut-être, ou même une sorte de percuphone à lamelles. Ce soir, j’ai rendez-vous avec ma toubibette – elle est à la fois généraliste allopathe et praticienne de haut-niveau en acupuncture, curieux assemblage de compétences mais elle me convient. Visite de routine trimestrielle.