Le matin, j’ai l’habitude d’écouter Télé Matin sur France 2. Depuis mon bureau, je ne peux voir l’écran de la télévision – le verbe "écouter" est donc bien à prendre au sens propre. Un peu plus avant dans la matinée, la même chaîne diffuse une émission animée par Sophie Davent, une blonde sympathique et sans doute davantage futée qu’elle ne le laisse paraître. Des sujets parfois tout à fait intéressants sont abordés dans cette matinale – et (mais ?) traités par un aréopage de jeunes journalistes (stagiaires ?) dont l’inculture bruyante alimente des saillies à l’occasion raisonnablement cocasses. En langage moins fleuri – ou si vous préférez dénué de politiquement correct – disons qu’une bande d’abrutis y rivalisent de bêtise et d’ignorance. Il m’arrive donc d’abandonner mon clavier, le temps de griffonner au vol certaines, parmi les plus affligeantes, de ces billevesées cathodiques. Ainsi, ce matin, en mettant de l’ordre dans mes notes concernant mon travail en cours, je retrouve un petit bout de papier sur lequel je lis : « Je ne sais ce qu’il faut boire avec la raclette mais en tout cas pas du froid, mercredi 15, émission de Sophie Davent ». Fascinant, non ? Vu que le sujet, visiblement, n’est pas traité dans les écoles de journalisme, nous allons tenter d’apporter quelques éléments de réponse à cette question fondamentale : « Qu’est-ce qu’on boit avec la raclette ? ». Et bien, la même chose qu’avec la fondue ! Tout simplement.