Actualité du jour. Cela fait un peu plus de vingt-sept ans que François Truffaut est mort — il aurait eu quatre-vingt ans aujourd’hui. Angela Merkel déclare : « Nous avons besoin de croissance »… comme si la planète ne fonctionnait pas déjà en surchauffe ! Et tout le monde s’énerve parce que le ministre de l’Intérieur a affirmé, hier, que toutes les civilisations ne se valaient pas. C’est pourtant une banale évidence. Évidemment que les civilisations ne se valent pas ! Tenez, prenons par exemple la civilisation arabo-andalouse : Al-Andalus fut un formidable foyer culturel au cœur de l’Europe médiévale et un lieu où les religions du Livre cohabitaient dans une vraie harmonie, au moins avant l’invasion Almoravide — et bien entendu avant la reconquista catholique qui signifia l’expulsion des Juifs d’Espagne, l’année de la redécouverte occidentale et officielle de l’Amérique. Et prenons notre civilisation marchande d’aujourd’hui, où l’homme est au service de l’économie pour le seul profit d’une minuscule élite autoproclamée, où la culture n’a de valeur que si elle peut rapporter de l’argent, où l’on n’a jamais autant "communiqué" mais où on ne s’est jamais aussi peu parlé, où l’on ne s’est jamais aussi peu préoccupé des faibles… Assurément, ces deux civilisations ne se "valent pas". Et par bien des aspects, je pense que la première était plus humaine que la seconde. Mais ce n’est peut-être pas l’exemple auquel pensait notre bon ministre ? Car je ne pense pas que les œuvres d’Averroes ou d’Ibn Khaldoun figurent en bonne place dans la bibliothèque du MInistère de l’Intérieur.